lundi 8 janvier 2007

Life, how life...tudututu

ça y est, me revoilà petit blogg.
Coucou lecteurs (enfin surtout lectrices on pourra dire)
Je sais que ce blogg est le sujet de mes états d’âme un peu pourris mais j’en ai besoin et je garde l’espoir d’être lue et donc paradoxalement entendue, car garder pour soi des choses, même les plus insignifiantes donne une réaction cocotte minute à laquelle je ne sait plus faire face.
Bref
Encore une fois, c’est pour me plaindre que j’écris. Il est 3h, et je suis en pleurs, des petites larmes de crocodiles qui s’apparentent à de la peur.
Je ne veux appeler personne, il est trop tard et je suis pas bourrée...

Pourtant, je sais que je n’appelle pas assez, que je ne donne pas assez de nouvelles, que je n’en prends pas assez de ceux que j’aime car quand j’appel c’est souvent pour mo que je le fais et c’est aussi pour ça que j’ose pas toujours appeler et que j’abuse de cette distance que je mets avec mes amis.

Ces amis si importants, si nécessaire, si “bol d’air” que je ne veux pas perdre.

apparté: ça y est je me suis equipée en cloppes cookies et lait, c’est partie pour un long poste “seche larme”

Voilà, je commence un tournant de ma vie. J’ai tout ce qu’il me faut, une vie super, un job, des amis donc, et de la chance d’être entourée. Et pourtant j’ai peur, peur de la solitude, de ne pas y arriver seule.
Demain, je vais enfin faire un boulo dans ce que j’aime et rémunéré, je voudrais tellement partager ma joie et mon angoisse en cet instant!
Et je voudrais pouvoir le dire à plus qu’un ami, à un être cher, particulier, que j’aime et qui m’aime. J’ai peur que mon célibat soit une “facilité”, j’ai peur qu’il ne soit pas tant choisi que ça malgres tout....
J’ai peur d’en attendre trop du prochain qui croisera ma route, J’ai peur d’attendre...
J’ai peur tout simplement, de perdre....
C’est fou cette angoisse du rien, de la chute, du desespoir, de l’incompréhension, du rattage!
Je ne sais pas exactement ce que je veux. J’ai réaliser que quoi que j’ai eu envie de faire dans la vie depuis des années, j’ai toujours réussi à le faire.
Je ne comprends pas pourquoi je me permets de me plaindre, d’être triste, de souffrir alors que j’ai tout pour moi. Sauf ça. Sauf cet amour, ce partage que finalement je redoute.....

Je commence un nouveau pan de vie et je crois que je ne l’avais tout simplement jamais vraiment envisagé. En tout cas pas seule.
Alors toujours et encore mes amis sont là, ma famille est présente , je suis une petite capricieuse je crois. Je veux tout. Est-ce vraiment un tort?

Je deteste ces histoire de bonnes résolutions de nouvelle année. Pourtant, je n’ai pas pu m’empecher de faire au moins le bilan. J’ai l’impression que je me complique les choses sans jamais rien faire à fond, j’ai l’impression que je me perd dans une volonté de ne jamais être trop adulte et de ne pas perdre mon âme d’enfant. Que du coup, je loupe des trucs, mais je sais pas quoi. Et en même temps, je ne demande rien de plus à la vie que ce qu’elle m’a deja offert.
Je suis brouillon, incompréhensible pour moi-même et je deteste ça.
Je patauge dan quelquechose qui me va, mais qui ne peut pas être parfait car j’ai toujoursbesoin de plus....
Bref, je suis dans ma vie sans avoir les deux pieds dedans, sans l’accepter totalement, sans lui faire face.....juste pour faire chier mon petit cerveau de capricieuse jamais rassasié....

5 commentaires:

Atchoum a dit…

au vue des derniers rebondissments de ma ie sentimentale je ne suis pas sur d'ê la personne la plus indiquée pour répondre a ce post sur l'angoisse de la solitude. Mais en tant qu'amie, j'éspère que tu sais que je suis fière de ta réussite et que c avec gd plaisir que je leverai mon verre a ton job et rigolerai de tes prochaines anecdotes de boulo!
Tu as traversé une petite crise d'angoisse liée a tt ce changement et à ce nouveau depart. Départ dans ta vie professionelle qui sera certainement suivi d'un nouveau depart dans ta vie sentimentale j'en suis sure, pour completer le tableau parce ke je suis sur de ce principe, le bonheur attire le bonheur et l'épanouissement, l'épanouissement.
Comme tu le disais, ton ombre au tableau ne vient peut ê pas de ton celibat mais de ta manière d'aborder la vie en générale et de ne pas y gouter a 100 % a cause d'une impression de ne pas ê encore arrivée. Je suis casiment sur k'on n'aura jamais cette impression et k'il y aura tjs des ombres dans nos tableaux ( pas dans lumière sans ombre .... et vive le clair/obscur)
Bref je crois juste ke pour retrouver la CMH a 200km/h et 200 V comme on l'a connait il faut ke tu te forces à ê dans le présent.
Par exemple : le petit plaisir prévu depuis longtps ( le ciné, le café, la soirée dvd, la réunion de famille) au moment m se dire une petite phrase du genre "hihi c tro cool, g bien attendu et maintenant.
komment je kiff" .
Je pense juste que c une toute petite habitude a (re)prendre.
en ts cas ... n'hesites pas tu c ke tu peux abuser et ré abuser de nos amitiés
je crois parler au nom de Pam et des autres en te disant ça....
Plein de bisous ki donne la patate etla confiance en soi ^^

CMH a dit…

hi hi c'est cool
et j'ai repris le gout du plaisir,
un ti blues du dimanche soir, t'inquietes

solweig a dit…

j'avais répondu par un superlong post et je sais pas ca a merdé lourd.... bref, je sais pas où tu en es maintenant, ca a l'air d'aller mieux ( je t'ai meme vu entre temps - hum la privilégiée). en substance dans ma reponse je te disais que si certes ta petite angoisse téais forcément liée à cette période de changement, il y avais surtout un truc un peu chiant que les cousines, les frangines, les gds meres et parfois les copines nous imposent : une putain de pression sur l'idée du couple qu'on devra former, sur la famille qu'on doit mettre en place etc etc. mais en fait, c pas grave. cherche pas l'homme de ta vie, cherche toi et ta vie, suis tes envies, tes désirs et tu verras l'homme arrivera parce que tu seras épanouie et heureuse. il sera un +1 dans ton bonheur, qui ne dépendra pas de lui mais de toi. Je sais pas si ca marche évidemment, je serai mariée sinon !!! mais je me convaincs que c'est la bonne méthode. finalemzent ca résume en peu de mot : on est célibataire bon bah alors y'a pas le choix !!! profitons en, et quand on sera en couple, on en profitera aussi... différemment.

CMH a dit…

Merci les filles

Bibz, voire Didine a dit…

Ah tiens, je connais bien tout cela, je me dis que je pourrais faire un copier-coller sur mon blog même ... Je m'etonne toujours de voir que St Paul etait loin d'être con quand il a écrit "sans amour je ne suis rien".
Alors, juste, des bisous demoiselle, ca rechauffe toujours un coeur frustré...