mercredi 19 juillet 2006

Il ya pas mal de choses qui peuvent me manquer dans la vie.
Les amis, les amies, le temps, l'amour, la nature, les calins, la gastronomie, ma famille, jouer.....
Parfois_ c'est rare, car ça ne peut pas et doit pas être fréquent_ la danse me manque.
Je suis sûre que même ceux qui me connaissent
bien ne savent pas forcément ça!


La danse c'est comme une extension de ton corps. Pas dans le sens d'élargir, dans le sens de l'hyperbole.
C'est se donner les capacités de faire plus, avec le même instrument que tout les jours.
Cela te permet de considerer chaque parcelle de toi réellement, parties integrantes de ce qui te permet de vivre.

Je crois que la danse est un état d'esprit du corps.
C'est une rigueur, un positionnement, une compétition avec toi même (dans mon cas, les genoux, le dos et les chevilles ont perdu)
Danser, c'est se concentrer.
Je n'ai jamais mis autant de moi que quand je dansais.
Tu dois t'écouter et écouter.
Être tout au rythme et à la musique, chaque son est là pour ne faire qu'un avec toi, pour que tu fasses un avec.
Quand tu danses, tu développe chaque mouvement pour qu'il semble fluide, tu fais abstraction de la technique pour créer l'harmonie.
Et pourtant tout est là: Dans la technique.
La connaissance parfaite de chaque pas, chaque enchainement, chaque muscle.

Ce tout est un défoulement, un cri physique.
Une expression autre et personnelle, un ensemble qui, même violent,
est gracieux.
Car la danse est grâce. C'est agir pour la beauté. Découvrir une composition faite de sentiments
exprimés par ce que l'on est. Aller au bout de soi pour rencontrer.

Danser c'est une respiration, un souffle qui amène le plaisir.


2 commentaires:

Somewhere over the rainbow a dit…

Woua je savais que la danse te manquait parfois. Je ne savais que tu étais capable d'en parler ainsi... Moi, je n'ai jamais fait de danse (enfin 1 an mais ça ne compte pas), mais bizarement je sais exactement ce que tu peux ressentir et ce que ça représente pour toi.

CMH a dit…

Et oui, ça fait partie de mes petits secrets, de ces choses qui n'ont pas besoin d'être criées et répétées. C'est intense, interne, et puis¸ca sert a rien de trop le dire, a part a "souffrir". J'en parle, une fois de temps en temps, comme là. Et ça fait un bien fou.
Case danse refermée.