mercredi 19 novembre 2008

Où étions nous?

Suite au post d'Atchoum, je me suis rappelée combien certains moments "historiques" restaient gravés dans la mémoire.
Je me suis toujours dit que c'était fou de se souvenir de où on était, ce qu'on faisait lorsqu'on a appris un évènement international d'importance ou une nouvelle tres perso et émouvante...

Pour Obama, j'etais donc dans le lit de ma nouvelle vie faite d'un peu plus d'espoir grâce à son election.

Il y a déjà 7 ans de cela, j'ai écris où j'étais, ce que je faisais et qui, quoi, ce que je ressentais au moment où j'ai appris pour les tours jummelles.
Je l'ai écris car j'avais l'impression qu'il fallait temoigner et j'ai adressé ce texte à mes futurs et encore fictifs petits-enfants car je crois que mes grands parents savaient où ils était quand la guerre s'est déclarée, se souvennait de ce qu'ils faisiaent quand les américains ont bombardé et je sais que mes parents savent exactement où ils étaient lors des 1ere barricades de mai 68 et à l'annonce de Tchernobyl par exemple.

Cette capacité de se souvenir précisemment d'un instant du fait de l'importance de la nouvelle information ne viendrait donc pas de notre ère médiatique?
Pourtant, quand le mur de Berlin est tombé je peux vous dire que j'étais devant la télé pendant des heures, que la transmission satellitte avec le logo tres eighties de FranceTélécom est gravée dans ma mémoire, et ce + que le concert de Yehudi Menuhin et que j'etais assise au bout du lit des parents que je portais un pull vert et que papa a pianoter le minitel pour avoir + d'info et qu'a l'époque, tiens, les rideaux étaients verts....

Alos oui, c'est aussi grace aux médias que ces événements s'imposent plus vite et plus fort à nous mais ce qui fait que l'on se souvient où on était et ce que l'on faisait, c'est que l'émotion est tellement forte, intense, que votre vie se met sur pause ou sue "déroulement seconde/seconde", pour que vous impregniez tout ce qui fait le moment et que l'image soit nette, remplie de mégapixels tous tres détaillés dans votre esprit.
C'est ainsi que je sais que j'etais dans une cabine téléphonique, en tenue de spéléo au bord des causses quand j'ai su que mon grand-père etait décédé ou aussi les pieds sur le bureau de ma chef avec la vue sur le campus de l'université (tres vert et plein de gens qui jouent dehors) quand j'ai appris que ma soeur attendait sa 3eme...

Et vous, quels sont les instantannés de vous dans l'h/Histoire?

3 commentaires:

Atchoum a dit…

je ne me souviens pas où j'étais a la mort de lady D? Surement en Bretagne parce qu'il me semble que c'était en Aout. Je me souviens juste avoir pensé a ses enfants,et à un gâchis horrible.

Je me souviens de la chute du mur qd ma mère est venu nous chercher alors qu'on était pas encore encouragés a rester devant le post a l'heure des info (trop violent) et où on a senti comme un urgence dans le moment. elle nous a dit "regardez ça c'est historique !" et il y avait plein de joie et de gravité dans sa voix.

J'ai en mémoire des images de la guerre du Golf, des drôles d'images verte avec des grosses étoiles filantes mais ces images annonçaient la guerre.

Je me souviens de la chute des tours j'étais en train de taper mes cours de fac avec derrière moi la télé , là c'est moi qui suis aller chercher mes parents et tte l'aprem connectée à internet sur les tchat et les forum. la planète entière en alerte, choquée puis endeuillée.

Je me souviens de LePen au second tour, du coup de fils d'une copine que j'ai pris pour une mauvaise blague et la soirée chez un pote issue de l'immigration Africaine qui faisait de l'humour (noir évidement) mais qui était vraiment peiné et choqué comme nous tous.

je me souviens des images de Sadam qd il a été delivré ... une bonne tête de patriarche.

De la victoire de Sarcozy...

Je me souviens de la liberation d'Ingrid. Fait rare, on était tous les 5 réunis chez les parents. On bout d'un moment ils sont montés se couché. je me souviens qu'il était deux heures du mat, qu'il y avait un gd silence dans la maison, que mon frère et moi écoutions le discours d'Ingrid et nous avons juste laissé coulé les larmes sans mots dire, submergés par son bonheur et ses émotions.

ET obama dans ma salle de bain ^^(jalouse??? ... non toi c'était dans ton lit !!)
biz biz

Carrie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Carrie a dit…

il me semble que je suis toujours dans mon lit... en tous cas pour lady D, ma mère me l'a dit en venant me reveiller le matin (pas trop tot quand meme j'aurais pu l'envoyé bouler) et pour Obama aussi.

Tours jumelles au bureau, 3eme jour à l'agence d'architecture. mais je crois que j'ai pas compris le truc avant les images.

Chûte du mur, je sais pas si je me souviens ou si on m'a raconté par contre.

le 1er jour de la guerre en irak j'étais à la fac et c'était l'anniv de l'auteur de ce blog, qui était déçue qu'on associe les deux dates. je ne l'aurais jamais fait si elle ne l'avait pas fait remarquer soit dit en passant ;)

ingrid bétancourt je l'ai déjà dit (en train de manger de la sauce arachide)


...


c'est marrant mais mardi soir j'ai raconté un jour très important de ma vie à des gens que je connais à peine, et ce jour là était un jour pas du tout médiatique.

Nov 2004, je sors d'une salle à la porte jaune et des amis m'attendent dehors, une bouteille de champagne à la main. Je viens de passer ma soutenance et on va feter ça. Sur le parvis de Censier, on trinque à quoi ? - la retraite à 25 ans !

j'ai 26 ans très loin de la retraite, mais j'avais juste envie de reparler de ce jour là, de la soirée "maîtrisées".